Diversifier ses revenus pour mieux affronter la crise
Face à la crise économique, et à l’insécurité croissante qui les touchent, de nombreux ménages et particuliers s’inquiètent de leur avenir financier. En effet, le taux de chômage est croissant et le nombre de licenciement augmente également. Toutes les catégories socio-professionnelles semblent affectées par cette crise économique.
Dans ce climat d’incertitude économique, il est important de varier ses sources de revenus tout simplement en prévision des mauvais jours : Penser que les coups difficiles n’arrivent qu’aux autres est équivalent à vivre dans un monde utopique voir Alice au pays des merveilles !

Si côté les traditionnels vides greniers sont toujours pratiqués pour augmenter son pécule, on compte aussi des activités en freelance (pigistes, professeurs en cours particuliers ou en école de commerce…).

Les activités boursières comme les CFD semblent de plus en plus utilisées par les professionnels de la finance mais aussi par les débutants. Bien que cette activité rencontre une certaine croissance, il est indispensable de s’informer sur son mode de fonctionnement avant de se lancer dans le trading. Certaines sociétés de courtage à l’instar d’ETX Capital (http://www.etxcapital.fr/education/) fournissent des séances de formation via  séminaires et webinaires en direct.
La bourse ou comment diversifier ses sources de revenus
La bourse est un univers complexe mais comme expliqué ci-dessus, grâce à une bonne formation et l’accompagnement d’un broker, elle  peut être accessible.
Les actions ordinaires donnent des droits divers pour leurs détenteurs. Droit à l’information, au vote pour les actionnaires les plus importants, droits financiers (dividendes, réserves), et droits patrimoniaux car les actions constituent une partie du patrimoine de l’actionnaire.
Ainsi, en diversifiant la provenance de son argent, l’actionnaire peut compter sur un minimum de sécurité financière, puisqu’il s’agit d’une réserve de revenus qu’il peut vendre à tout moment afin de récupérer des capitaux.
Comme souligné plus haut, les CFD ou contrat de différence, permettent de profiter de la fluctuation et des mouvements du marché. Ainsi, il suffit à la personne souhaitant faire acquisition d’un CFD d’acheter à un moment donné une valeur quelconque. Sa valeur variera en fonction de l’évolution du cours du sous-jacent, qui peut être une devise (l’euro), une action, un indice ou une matière première (le blé par exemple). Si le cours est plus faible, la valeur du produit acheté diminuera, et l’actionnaire subira une perte s’il le vend. Si le cours est plus haut, il gagnera en valeur, et l’actionnaire empochera un gain s’il vend le produit. Par exemple, si un particulier achète un lundi à 10 heures, au moment où la valeur d’une action est à 20 euros, cette valeur va varier au fil de la semaine, en fonction du cours de ce produit. Si cette action augmente, il pourra par exemple atteindre 30 euros le vendredi soir. Si l’actionnaire vend cette action, il empochera donc 10 euros (soit la différence entre la valeur au moment de l’achat et de la vente).
Mais à aucun moment ce contrat ne rend propriétaire de l’actif celui qui a acheté. Il ne mise et n’investit que sur la variation du cours. Pour plus d’informations sur les CFD, vous pouvez consulter la page d’ETX Capital sur http://www.etxcapital.fr/ ou assister au séminaire gratuit qui a lieu le 30 octobre 2012. Voici le lien http://www.etxcapital.fr/.
Cependant, les risques existent aussi comme dans le risque de perdre son emploi : si le choix est mauvais, la perte peut être grande, supérieure à la valeur de l’achat. Il est donc important d’être totalement informé avant de se lancer dans toute activité boursière.
Cet article vous a été présenté par ETX Capital