Archives — 23 March 2011

Le C et le A de la méthode CAN SLIM

1) Introduction

O’Neil a constaté qu’après une hausse importante  de leurs bénéfices trimestriels les trois quarts des 500 actions les plus performantes aux États-Unis  (SP 500) avaient enregistré une hausse majeure de leur cours. Il en est de même pour les bénéfices annuels (gains lors de la dernière année fiscale) : au plus ils augmentent, au plus le prix de l’action a tendance à augmenter.

Pour choisir nos actions, nous allons donc nous concentrer sur les sociétés qui montrent :

  • Une croissance des gains trimestriels (C) de plus de 25% minimum sur les derniers trimestres (les meilleures sociétés peuvent même présenter des gains de 50 ou  100 % !)

P.S. : La croissance trimestrielle du bénéfice est calculée en comparant les résultats trimestriels d’une entreprise par rapport à son bénéfice au cours du même trimestre un an plus tôt.

  • Une augmentation annuelle (A) des bénéfices de plus de 25% sur les cinq dernières années (les meilleures actions présentent ici également parfois des gains allant jusqu’à 50 ou même 100 % !)

Pour trouver les actions gagnantes il importe donc de rechercher celles qui montrent lors des cinq dernières années une augmentation  des bénéfices annuels  importante ainsi qu’une amélioration des bénéfices trimestriels récents ! Au plus ces bénéfices sont élevés au mieux c’est !

2) Les bases

Beaucoup de gens ratent les grands gagnants et les meilleures actions, parce qu’ils croient qu’ils doivent deviner les futurs Google ou Microsoft et s’imaginent qu’il est plus intéressant de les acheter le plus bas possible …
Or, les analyses d’ O’Neil  montrent que vous aurez beaucoup plus de succès en commençant par chercher des actions qui sont déjà à un prix plus élevé et possèdent des volumes journaliers plus importants.
Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement parce que ce sont ces actions – là  qui attirent les gros investisseurs tels les Fonds d’investissements, les Fonds mutuels, les  hedge funds, les banques, etc…)

Par exemple Yahoo :

Le prix de l’action de Yahoo a bondi de 277 % en 21 mois à partir de Mars 2003. Au cours des quatre trimestres qui ont précédé la montée en flèche de l’action, Yahoo a offert des indices qu’il allait devenir un gagnant lorsqu’il a rapporté des bénéfices  trimestriels de croissance  de 100%,  200%, 400% et 167%. Par ces  quatres trimestres de croissance ininterrompue à trois chiffres, c’était comme si le stock s’était mis à clignoter pour dire  «achète-moi” !

Yahoo-earnings1-241x300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Yahoo est- il une exception ?  Pas du tout ! En étudiant les plus grands gagnants des marchés boursiers, tous on connu une  énorme croissance des bénéfices avant de commencer leur montée en flèche : Cisco, Apple, Microsoft, etc… Or, beaucoup de ces actions n’étaient pas très connues au départ et ont parfois démarré leur cotation à 1 ou 2 dollars !!

congnisant-earnings-202x300

Share

About Author

Laurent

(0) Readers Comments

Comments are closed.